Homo Robot – La main d’oeuvre libre ?

SCIENCE-FICION — 30 MIN — 2016

Loueriez-vous une partie de votre cerveau pour ne plus avoir à travailler ? …. consciemment !

Travailler ?

Et si le travail à la chaine abrutissait l’être humain ? Et s’il fallait libérer les travailleurs de cette condition d’automate ? Et si la solution était de louer une partie de notre cerveau à des robots pour qu’ils travaillent à notre place ?

C’est l’aventure d’un idéaliste, le chercheur Mathieu Kovalinsky, qui rêve de révolutionner le monde du travail : Math veut donner aux humains asservis à un travail répétitif, la main d’œuvre, la possibilité de se faire remplacer par des machines.

La technologie actuelle ne permet pas encore aux robots d’être autonomes au travail : Il leur manque les qualités humaines indispensables que sont l’éthique, la créativité ou l’improvisation. Pour franchir cet obstacle, Math veut créer un nouveau type d’intelligence artificielle qui se connecterait directement au cerveau humain.

Malgré l’opposition du gouvernement il s’allie à un hypnotiseur pour mener des expériences sur des SDF. Très vite le concept fait ses preuves. Il n’y a plus besoin d’être conscient pour travailler !

 

Une aventure philosophique

La science rattrape la fiction ! Des contradictions apparaissent alors entre l’idéal humaniste de Math et la réalité des moyens qu’il met en œuvre.

Pour échapper à un réel vécu comme contraignant, Math propose aux travailleurs de fuir par la technologie dans un ailleurs où il est possible de se distraire en tout temps. Cependant cette liberté se paie par la perte de son intégrité, n’allons-nous pas vers une nouvelle aliénation bien pire que celle dont Math veut sauver les humains ?

Et la « main d’œuvre » que Math veut « libérer », sera-t-elle vraiment « libre » de choisir ?

 

Une inéluctable révolution de l’intelligence artificielle

Pour que les machines puissent travailler à notre place il faudra les doter d’une intelligence « quasi humaine ». En effet il faudra d’une part que des robots puissent réagir aux imprévus, prendre des décisions auxquelles leur programmateur n’a pas pensé. Et il faudra d’autre part également qu’elles prennent des décisions éthiques. Par exemple si un robot conduisant une voiture a le choix entre écraser un passant ou tuer ses passagers que doit-il faire ?

Ce film postule qu’une telle révolution de l’intelligence artificielle passera par l’hybridation homme-machine. L’idée défendue est qu’il faut donner aux robots le pouvoir d’interroger automatiquement des cerveaux humains lorsqu’ils en ont besoin. Ainsi, par exemple, un robot conducteur pourra en une fraction de seconde demander à 1, 10, 100 inconscients d’humain quelle est la « meilleure » décision à prendre : écraser un passant ou tuer ses passagers !

La peur du « Frankenstein »

Avec les évolutions continuelles des capacités de calcul, des sources de données de plus en plus importantes, certains « Cassandre » prédisent le surpassement très prochain de l’homme par la machine.

La peur du potentiel dévastateur d’une « vraie » intelligence artificielle fait couler beaucoup d’encre. Pour ne citer que lui, Stephen Hawking  estime que même si  ce « serait le plus grand événement dans l’histoire humaine […] ce pourrait aussi être le dernier sauf si nous apprenons comment éviter les risques. »

Ce film propose d’assister aux prémisses d’une telle révolution. Quelles lois faut-il adopter pour dompter le Frankenstein créé ? À la manière  d’Asimov, les 3 lois de l’Homo Robot sont formulées.

Évolution ?

Mars 2015, pour sa première interview en tant que secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez s’est prononcé pour une semaine de travail de 32 heures. Travailler moins ou travailler mieux ? Ou bien pourquoi pas ne plus travailler du tout ?

Avec l’émergence continue de nouvelles technologies, on peut imaginer que « demain » nous pourrons être dispensés de travailler, qu’ il existera des robots qui effectueront à notre place toutes les tâches que nous ne voulons pas accomplir.

En confrontant le spectateur à une réalité « accessible » où il n’est plus nécessaire de travailler (consciemment), une ambition de ce film est d’amener une réflexion sur le sens du travail et sur les valeurs qui y sont associées : la liberté, l’intégrité…

BONUS

Résumé opérationnel du film de 30 minutes en 256 secondes

Cet exercice de synthèse de l’idée d’Homo Robot a été réalisé à l’occasion du concours « L’informatique en stream » organisé par la Société d’Informatique Française sur le thème « L’informatique, une science qui bouleverse le monde ».

Bande annonce 1 [INTRO]


Bande annonce 2 [CLIP]


 

Scènes coupées


Making of


Bande originale du film


Share
Share this Post
Your URL copied
Top